Tuesday, August 9, 2011

Avions No.35


Lorsque ces missions furent bien au point, l'EM de la Gendarmerie Katangaise communiqua aux unit�s en op�ration qu'elles devaient dor�navant signaler leur pr�sence sur le terrain avec des bandes de toile blanche. De plus, une grande croisette blanche fut peinte sur le capot ou le toit des v�hicules pour les rendre plus facilement identifiables du ciel. A la m�me �poque, le major Volont, promu lieutenant-colonel, re�ut l'ordre d'intensifier l'activit� de ses "bombardiers" sur la localit� de Manono afin d'interdire la mise en place d'un gouvernement balubakat et la cr�ation d'un �tat du Lualaba. Ces missions n'�taient pas sans danger et la disparition du D.H. Dove "KAT-20" au-dessus du lac Upemba, le 31 janvier 1961, serait due au bris d'un verre durant le vol. Cette trag�die, o� quatre membres de l'Avokat disparaissaient, s'ajoutait au d�c�s du commandant Van Damme, un officier de la Gendarmerie bless� gravement au cours d'une autre mission de reconnaissance arm�e. Un certain d�couragement gagna le personnel navigant auquel il fut conseill� de souscrire une assurance de guerre. Un marchand d'armes belge, le colonel en retraite Cassart, h�ros de la guerre 40-45 et repr�sentant pour l'Afrique des Poudreries R�unies de Belgique (PRB), apporta la solution. Il avait retrouv� les plans d'un lance-bombe invent� en 1940 pour l'Aviation Militaire et adaptable � tous les types d'appareils de transport. Gr�ce � ses relations, il pouvait �galement fournir un stock de bombes de 12,5 kg conserv� dans un fort d�saffect� de la d�fense d'Anvers. Il s'agissait d'un casier m�tallique pouvant contenir trois bombes l�g�res, install� sur le plancher des Dove �quip�s d'une trappe et actionn� par un levier. Transport� au Katanga, un premier lot de 600 bombes de 12,5 kg fut stock� � Mitwaba en vue de l'offensive vers Manono.