Thursday, August 18, 2011

Avions No.143


Soyons clair : en palier, le Bloch 152 rend suivant le type de moteur qui l'�quipe entre 60 et 80 km/h au Messerschmitt 109 E ; il grimpe moins bien et pique moins vite �galement, p�nalis� par une surface frontale prohibitive. Il souffre aussi d'une autonomie r�duite (encore plus faible que celle du Bf 109, ce qui n'est pas peu dire) aggrav�e par un moteur gourmand, pour ne pas dire un gouffre, et de chutes de pression d'huile chroniques. Des quatre types de Bloch engag�s en combat en mai-juin 1940, les Bloch 151 et les premiers Bloch 152 sont �videmment les plus p�nalis�s en mati�re de performances puisqu'ils ne parviennent m�me pas � rattraper les bombardiers ennemis ! Le Ier juin 1940, une patrouille du GC 11/10 compos�e d'un Bloch 151 et de deux Bloch 152 � moteur 14 N-25 en fait ainsi la triste exp�rience lors d'une rencontre avec un bimoteur identifi� comme un Do 215. Ladjudant-chef Gille, plac� mille m�tres plus haut que le Dornier, l'attaque en piqu� par trois-quart arri�re bien qu'il soit tr�s g�n� par un collimateur couvert d'huile. Apr�s une poursuite de vingt kilom�tres, l'Allemand s'�chappe dans les nuages... Les Bloch du GC 11/10 sont vraiment poussifs.