Wednesday, July 20, 2011

Militaria No.110


Si le besoin en troupes de montagne entra�n�es ne s'est gu�re fait sentir avant 1900, des �tudes ont n�anmoins �t� men�es. Ainsi, dans les ann�es 1890, des essais officieux d'unit�s de skieurs sont effectu�s dans les Vosges, le Harz, en Prusse orientale et en For�tNoire. Douze paires de skis sont mises en service dans les bataillons de chasseurs afin de permettre des patrouilles en terrain enneig�. En 1911, l'autorisation de s'entra�ner au ski est donn�e � des sous-officiers t�l�graphistes du I. J�ger-Bataillon. En 1912, le ll/IR m�ne quelques essais officieux qui seront interrompus. On peut noter au passage un m�pris certain du haut-commandement vis-�-vis de ces � sp�cialistes �, car on consid�re qu'il est plus facile d'apprendre � un soldat � skier, que de faire un guerrier d'un skieur! Mais en 1914, le conflit n'�voluant pas aussi rapidement que pr�vu, le besoin en skieurs se fait sentir dans les Vosges, et la cr�ation d'un Freiwilliges Skila�fer-korps (corps de volontaires skieurs) est demand�e. Le 20 novembre 1914 est donc form� le Bayer. Schnees-chuh-Bat. Nr.l, � partir de cadres et de soldats volontaires. Il est articul� en quatre compagnies - avec chacune une section de mitrailleuses et trois sections de voltigeurs - et regroupe 27 officiers, 619 sous-officiers et soldats, ainsi que 98 chevaux et mulets.